Agence 79C

Le Storytelling virtuel !

La Réalité Virtuelle est un phénomène, oui ! …  et là je vois déjà vous dire .. on en a vu d’autres … ca va faire pshiiiit … comme beaucoup de technologie qui feront un passage éclair dans la rubrique innovation. A la différence que là, la question à se poser n’est pas quand est ce qu’on va passer à autre chose, la véritable question est, où la Réalité Virtuelle va-t-elle s’arrêter ?

Storytelling virtuel

Lors de la conférence de presse, Clay Bavo, VP réalité Virtuelle chez Google déclarait
” Cette technologie va changer notre manière de voyager, de communiquer, de raconter des histoires, de penser et de mémoriser “.

Quelle réalité consommateur pour cette technologie aujourd’hui ?

89,8% des français ont entendu parler de la VR.
50,5% avoue de ne pas savoir à quoi s’attendre.
7,8% ont déjà essayé et 63,2% souhaiterait le faire.
(Selon une enquête LSA/Toluna d’avril 2016)

Quelles perspectives pour les marques ?

Un business très prometteur qui est estimé à 30 milliards de dollars d’ici 2020. Selon une étude de Goldman Sachs, les ventes de casques de réalité virtuelle devraient générer plus de revenus d’ici 2025 que celles des téléviseurs. Tous les grands de la high-tech ont investis sans compter dans cette technologie, Facebook 2 milliards de Dollars dans son casque Oculus, Google 542 milliards dans Magic Leap sans parler de Microsoft avec HoloLens.

L’année 2016 sera un tournant dans la démocratisation de la VR au grand public, puisque tous les casques de Réalité Virtuelles sortent tous cette année.

D’un point vue expérientiel, la VR permet d’immerger le consommateur dans l’histoire de la marque, de ses produits. Au final, le consommateur se sent plus impliqué, plus intégré, plus lié à la marque, et développe une relation émotionnelle qui favorise la fidélisation  et l’attachement à la marque.

Une nouvelle forme de narration interactive 

La réalité virtuelle signe la fin du spectateur passif vissé à son fauteuil. Elle repense le schéma narratif : le consommateur devient le “héros” de l’histoire

Quelles applications pour les marques ?

  • Une belle illustration a été proposée par l’horloger Tag Heuer, lors de l’événement Baselworld Mars 2016, qui a profité de la réalité virtuelle, pour transmettre ses valeurs fondatrices : sensation, vitesse et qualité.

  • Amnesty international nous propose un site internet pour se rendre compte dans la dangerosité de la vie au quotidien en Syrie
  • Le NYTimes emmène ses lecteurs, pour rencontrer les enfants qui ont du fuir leurs maisons.

  • AT&T a communiqué afin de sensibiliser les gens sur l’utilisation du téléphone portable en conduisant.

  • BMW nous fait revivre une course automobile.

  • Hugo Boss propose d’assister à ses défilés.

 

Du virtuel au réel il n’y a qu’un pas

On peut créer un monde réel ou imaginaire en mêlant des sensations visuelles, auditives et parfois tactiles (grâce aux gants ou à des vêtements connectés) !!

Questionné sur les prochaines avancées de l’entreprise, Guy Primus (CEO de Virtual Reality Company) tente une explication de son objectif rêvé : mettre au point la reconnaissance vocale pour que le spectateur devienne un personnage à part entière de l’histoire.

«Imaginez, vous lancez un documentaire sur Magic Johnson, vous mettez vos lunettes et vous vous retrouvez projeté dans son salon. Il est là, face à vous, vous regarde dans les yeux et vous demande de quoi vous voulez parler. Vous êtes plutôt intéressé par ses titres chez les Lakers, alors vous l’interrogez là-dessus. Aussitôt, tout un axe sur les Lakers démarre. Si vous voulez passer une journée avec lui, on peut aussi le faire en vous embarquant dans sa voiture décapotable pendant qu’il fait le tour de la ville, quand les gens le saluent, etc. Il vous raconte sa vie pendant qu’il conduit. Nous travaillons aussi sur un système qui reconnaîtrait les mimiques du visage. Ainsi, s’il sort une blague ou quelque chose qui vous fait sourire, l’ordinateur le sait et il vous répond par exemple : ha ha, tu aimes cette histoire ? »

La question aujourd’hui est plutôt de savoir quelle sont les marques prêtes à faire du virtuel une réalité ?

 

 

 

Share by